Le calendrier des pollens


Partager
pinterest
Arbres à pollen

Un guide saisonnier des pollens par mois

Vous avez peut-être entendu dire qu’il n’y a que deux saisons : l’hiver et la construction? Il en va de même pour le taux de pollen, au malheur de ceux qui souffrent d’allergies et du rhume des foins. Le taux de pollen au Canada a tendance à être faible ou nul pendant les mois les plus froids et à augmenter par la suite. Mais il y a toujours de l’espoir! Alors que le rhume des foins peut sévir pendant près de sept mois, la bonne nouvelle est que la plupart des gens ne seront pas confrontés à des allergies pendant toute cette période. Chaque mois présente ses différents types de pollen, accompagnés de leurs symptômes respectifs. Il vous suffit de noter quand votre nez commence à se contracter, que vos yeux larmoient et que vous prenez un mouchoir Kleenex®. Consultez notre calendrier ci-dessous pour voir si vous pouvez identifier le pollen qui pose problème.

Le pollen d’arbres est le premier à arriver dans le calendrier des pollens en février, puis le pollen de plantes herbacées prend le relais en juin et juillet, et enfin le pollen de plantes nuisibles en août. Dans ce guide, nous avons examiné de plus près les différents pollens qui se manifestent d’un mois à l’autre.

Types de pollen par mois

Découvrez à quel moment les différents types de pollen apparaissent, et n’oubliez pas que vous pouvez utiliser notre Pollen Pal pour vérifier les zones à faible taux de pollen près de chez vous.

Calendrier pollinique

  1. Janvier

    Le taux de pollen est faible pendant ce mois, car la neige recouvre la majeure partie du Canada. Certains types de pollen d’arbres commencent à apparaître en Colombie-Britannique, notamment le pollen de cèdre. Vous avez de la difficulté à distinguer le rhume des foins du simple rhume hivernal? Consultez notre guide pour en apprendre les différences.

  2. Février

    Les effets de la saison du pollen d’arbres commencent à se faire sentir en Colombie-Britannique alors que les pollens de chêne, d’orme, d’érable et de mûrier font leur apparition.

  3. Mars

    Les personnes souffrant d’allergies saisonnières au Québec, en Ontario, au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta peuvent maintenant compatir avec leurs collègues de la Colombie-Britannique. En mars, les pollens de frêne, de peuplier et de platane font leur apparition. Le rhume des foins augmente en mars en raison de l’orme, du mûrier et de l’érable qui commencent à atteindre leur pic de production de pollen.

  4. Avril

    En avril, personne n’est épargné : les arbres produisent du pollen dans tout le pays.

    Le mois d’avril est peut-être connu pour ses averses, mais c’est aussi le début de la fin de la saison des pollens d’arbres. Cependant, l’apparition du pâturin des prés signale la nouvelle saison du pollen : celle des plantes herbacées.

  5. Mai

    En mai, le pollen de pin atteint son point culminant, accompagné de celui des sycomores. Le pâturin des prés, le chiendent pied-de-poule, le sorgho d’Alep, le chiendent à brosses et la fléole des prés répandent leur pollen de manière uniforme dans tout le pays.

  6. Juin

    En juin, le pin, le bouleau et le chêne sont les arbres qui produisent le plus de pollen. La flouve odorante se joint au cortège et ajoute son pollen à celui des autres plantes herbacées.

  7. Juillet

    En juillet, le Canada atlantique connaît un répit en matière de pollen d’arbres. Le pollen de plantes herbacées atteint son point culminant dans toutes les provinces, et l’herbe à poux commence à apparaître au Québec et au Manitoba.

  8. Août

    La bonne nouvelle? La production de pollen d’arbres a atteint son point culminant, à l’exception de quelques arbres à floraison tardive. Cela signifie que la saison des allergies touche à sa fin en Colombie-Britannique. Pour le reste du pays, l’herbe à poux est désormais le principal producteur de pollen, avec l’oseille, l’ortie, l’armoise et le plantain.

  9. Septembre

    L’herbe à poux est en déclin, ce qui signifie que la saison du rhume des foins tire à sa fin. N’hésitez pas à prendre une grande inspiration sans avoir le nez qui coule ou les yeux qui piquent, en espérant que le soleil reste un peu pour en profiter pleinement!

  10. Octobre

    Avec l’automne qui bat son plein, profitez du soulagement de la saison des allergies! Tout au long de cette saison, le pollen de plantes nuisible, bien que minime, est le plus répandu.

  11. Novembre

    En novembre, le taux de pollen a tendance à être faible, tout comme la température dans tout le pays, alors que nous voyons les premiers gels. Le pollen de plantes nuisibles reste répandu dans tout le pays.

  12. Décembre

    Décembre apporte le premier jour officiel de l’hiver au Canada, ce qui se traduit par des niveaux habituellement faibles de pollen pour les prochains mois. Dans tout le pays, les arbres recommenceront lentement à produire du pollen.

À quel moment les types de pollen sont-ils les plus courants?

Si les causes du rhume des foins sont nombreuses et variées, elles relèvent toutes de l’une des trois grandes catégories suivantes : les arbres, les plantes herbacées et les plantes nuisibles. Et bien qu’il y ait un certain recoupement entre ces trois variantes, elles ont chacune leur propre saison de rhume des foins au Canada.

  • La saison du pollen d’arbres

    est la première à arriver en février et le taux du pollen d’arbres reste élevé jusqu’en juillet, lorsque la saison du pollen de pin se termine.

  • La saison du pollen de plantes herbacées

  • commence en avril et se poursuit jusqu’à la fin de l’été.

  • La saison du pollen de plantes nuisibles

    commence en juillet, atteint son pic en août et s’estompe en septembre.

Type de pollen par saison

  • Printemps (mars, avril et mai)

    Le pollen d’arbres (à partir de mars) et le pollen de plantes herbacées (en avril) sont présents tout au long du printemps. Le pollen d’arbres et le pollen de plantes herbacées ont atteint leur point culminant, de sorte que les symptômes du rhume des foins du printemps pourraient être plus intenses, comme des sinus douloureux et une toux.

  • Été (juin, juillet, août)

    Le rhume des foins estival s’accompagne d’une augmentation du pollen de plantes herbacées et de plantes nuisibles, ce qui signifie que les démangeaisons et les larmoiements peuvent être beaucoup plus intenses, surtout lors d’activités extérieures ou de la tonte du gazon.

  • Automne (septembre, octobre, novembre)

    En automne, le rhume des foins diminue, car la production de pollen diminue en septembre et octobre.

  • Hiver (décembre, janvier, février)

    La saison du pollen d’arbres peut commencer dès janvier, mais le plus souvent en février, et commence le plus tôt en Colombie-Britannique. Cela signifie qu’en hiver, le rhume des foins peut parfois être confondu avec un rhume, car les symptômes comprennent un nez qui coule ou un nez bouché, un mal de gorge, une toux et des yeux qui piquent.

Si vous avez l’intention de profiter au maximum de la saison des pollens cette année, préparez vos sorties en plein air en lisant nos conseils pour vous aider à gérer vos symptômes!